Partenaires

À la Découverte de Notipix : Une Interview avec Julie Benhaïm

En tant que partenaire de Notipix, nous avons souvent l’occasion de discuter avec Julie Benhaïm alias Badi sur les Internets, la force motrice derrière Notipix, un site dédié à la préservation des manuels de jeux vidéo rétro. Nous avons donc décidé, à travers l’exercice de l’interview, de vous permettre aussi de découvrir ce qui motive ce projet ambitieux et comment vous pouvez contribuer !


Faisons les présentations

(La Rétrogamerie) : «Bonjour Julie ! Alors comme ça, on aime le rétrogaming ? Dis-nous en plus sur ce qui te passionne dans ce vaste sujet et depuis quand ?»

(Julie) : « Hello ! C’est une question plutôt difficile. Contrairement à beaucoup de collectionneurs, mes consoles favorites, la NES et la Super Nintendo, n’ont fait qu’un passage éclair dans mon enfance. Ma première console de salon fut la PlayStation (que je n’allume plus ah ah). On est donc assez loin de la nostalgie du bon vieux temps. Je crois que ce qui me plait le plus, c’est la simplicité du rétrogaming, autant dans le gameplay, que le fait que ce soit plug’n play. Je suis aussi une grosse fan du pixelart et du son électronique de l’époque. J’écoute d’ailleurs beaucoup de musiques de jeux. L’objet en lui-même me fascine également. Je collectionne depuis 2010. Ça faisait un moment que je songeais à me prendre une NES, mais l’occasion ne s’est jamais présentée. Enfin si, un magasin dans Bordeaux (aujourd’hui disparu) avait un tas de NES en haut des rayonnages. Mais le gars n’a jamais voulu m’en vendre une, prétextant qu’elles ne fonctionnaient pas. Quand j’y repense, je me dis que c’était sûrement un problème de nettoyage. J’ai un peu le seum!»

(La Rétrogamerie) : «Toutes ces consoles délaissées car défectueuses… Quel a été le déclic qui t’a fait lancer le projet Notipix ?»

(Julie) : «Je m’étais lancée dans la Légende de Thor sur Mega Drive. Mais comme beaucoup de RPG ou action RPG, sans notice, il est parfois compliqué de comprendre certaines notions. Par chance, un ami d’enfance avait gardé toutes ses vieilles consoles et avait le jeu complet. Je lui ai demandé de me prêter la notice, parce que je n’arrivais pas à la trouver sur le web. Je l’ai scanné pour lui rendre rapidement. Par la suite, je l’ai partagé sur le forum d’Obsolete-Tears, au cas où, ça servirait à quelqu’un d’autre ! Des années plus tard, j’ai gardé cette obsession de trouver les notices des gros jeux que je faisais. À la fin de ma grossesse, j’avais quelques insomnies. J’ai cherché comment m’occuper et l’idée de compiler les notices m’est revenue. Je m’y suis attelée pour donner naissance à Notipix.  »

Une passion qui a mené à un projet incroyable !

(La Rétrogamerie) : «D’ailleurs, ça consiste en quoi exactement, Notipix ?»

(Julie) : «Notipix, c’est une collection de notices de vieux jeux vidéo, focus sur l’ère 8 et 16 bits, et plus précisément : NES, Super Nintendo, Game Boy et Mega Drive. On y trouve donc les scans des manuels de jeux de ces consoles. Cette partie-là est classique. Je ne suis pas la seule à faire de la préservation, ou de la mise à disposition de scans. Là où Notipix se distingue, c’est que je retranscris les notices en format HTML (web), pour qu’elles soient aisément consultables sur mobile. En gros, mon but c’est d’aider le joueur lors de sa partie, à trouver rapidement l’info qu’il recherche.»

“Mon but, c’est d’aider le joueur lors de sa partie à trouver rapidement l’info qu’il recherche “

La personne derrière le projet

(La Rétrogamerie) : «Tu as pris la présidence de l’association des Retrogamers de Bordeaux. Comment cette expérience a-t-elle influencé ta vision de Notipix ?»

(Julie) : «Ça me conforte dans l’idée que Notipix est utile. Notre association consiste à faire découvrir ou rédécouvrir les vieux jeux vidéos. Nous installons des tables, avec des télévisions cathodiques et des consoles. Tout est d’époque ! C’est d’ailleurs ce qui fait notre particularité. Nous mettons donc ces jeux à disposition du public, hors on voit bien que nous sommes indispensables dans l’accompagnement. On nous demande sans arrêt : “Comment on joue ?” Là, nous le faisons à l’oral, mais pour notre dernière participation, je suis allée lire le manuel de deux jeux (King of the Monsters et Zombies) pour pouvoir répondre à ces questions.»

(La Rétrogamerie) : «C’est un peu une antisèche, dans le fond ! Sinon, quelles compétences ou expériences as-tu acquises grâce à ton engagement dans la communauté d’Obsolete-Tears qui t’ont été utile pour Notipix ?»

(Julie) : «Je dirai surtout que j’ai appris et que j’en apprends toujours davantage sur le jeu vidéo en général. Le fait de faire partie d’une communauté, d’échanger autour de notre passion tous les jours, nous permet d’en découvrir toujours plus ! Ça m’apporte donc une connaissance globale. Et aussi des notices à scanner !»

Du soutien pour le site

(La Rétrogamerie) : «Tu dis que scanner et recopier des notices est très chronophage. Peux-tu nous donner une idée du temps moyen nécessaire pour ajouter une nouvelle notice à votre site ? Y a-t-il des variations selon les types ?»

Si vous êtes amateur.ice de NES, vous trouverez votre bonheur avec plus de 100 notices à consulter rien que pour cette console !

(Julie) : «C’est vraiment très variable. Les plus petites peuvent faire entre 16 et 20 pages, alors que les plus grosses peuvent dépasser les 100 pages. Mais en 5min, je scanne une quinzaine de double pages, multiplié par 2 quand je peux mettre deux manuels. Le traitement du scan me prend 30 min par notice en moyenne. L’ajout sur le site, 10, 15 et la retranscription… Inquantifiable ! Plus sérieusement, je ne compte pas le temps que j’y passe, ce serait trop déprimant ! J’étale ça sur plusieurs jours. Mais si je devais donner un chiffre, ce serait 1 jour complet minimum par notice. D’ailleurs, je tente régulièrement de trouver des astuces pour réduire le temps de mon process. Je suis bien plus rapide qu’au démarrage grâce à l’automatisation de certaines tâches.»

(La Rétrogamerie) : «Impressionnant ! Tu offres d’ailleurs plusieurs options pour celles et ceux qui veulent aider, allant des dons financiers au travail manuel comme le scanning. As-tu une priorité parmi ces besoins ?»

(Julie) : «Tu as mentionné les deux plus importantes. Les scans, car sans eux pas de Notipix. Au-delà du temps que ça prend, je n’ai tout simplement pas les fonds nécessaires pour acheter autant de pièces de collection. J’ai donc besoin des autres pour alimenter le site.
Les dons sont également une part importante. Je souhaite proposer une belle expérience sur le site, et pour cela, je ne propose aucune pub, aucun système d’abonnement, rien ! Autrement dit, je fais tout ça à titre bénévole. Aujourd’hui j’ai dépensé plus de 400€ dans ce projet, sans rien gagner, hormis la satisfaction du travail accompli. Alors, si les dons pouvaient couvrir les frais annuels et me payer le café, je serais déjà super contente ! »

Ce qui est sûr, c’est que le scanner de Julie chauffe autant, si ce n’est plus, que ses manettes !

(La Rétrogamerie) : «En espérant que le message soit entendu ! Tu expliques aussi dans ton site qu’on peut aider en complétant un manuel déjà scanné sur le site. Comment cela fonctionne-t-il concrètement ?»

(Julie) : «Je mets à disposition un Google Sheet avec la liste des références ajoutées. La première chose à faire est de le consulter et de chercher les pastilles oranges dans le listing. Elles indiquent que ce n’est pas complet : page manquante, livret de traduction absent, ou encore version étrangère… Et ensuite ? Il suffit d’avoir un scanner. Il y a peu, un contributeur a scanné la couverture de Jurassic Park sur NES, et me l’a envoyée via le contact sur le site. Elle était déchirée sur ma version. Je l’ai remplacé et ajouté. C’est vraiment à la portée de tous.»

(La Rétrogamerie) : «Justement : saurais-tu nous partager une histoire où la communauté t’a aidé de manière significative dans ton projet ?»

(Julie) : «Voilà une question que je n’aime pas trop ! Chaque participation, aussi petite qu’elle soit, est significative à mes yeux. Sans les autres, mon projet n’avancerait pas, ou pas aussi vite. Si je devais en faire ressortir une, je dirais que c’est celle d’un ami. Il y a peu, il a décidé de recentrer sa collection et de revendre pas mal de pièces. Ça me rend toujours triste de voir une collection partir… Encore plus quand je n’ai pas eu le temps de scanner ah ah. Et un jour, il m’a envoyé plus d’une centaine de fichiers. Il avait pris le temps de faire toutes les notices NES et SNES de sa collection. Dedans, il y avait de très belles pièces comme : The Firemen ou Demon’s Crest, des jeux peu courants, qui peuvent avoisiner les 4 chiffres en complet pour certains. C’est un très beau cadeau de sa part ! Bon maintenant, je dois toutes les traiter ah ah. J’en ai encore en stock ! »

“Chaque participation, aussi petite qu’elle soit, est significative à mes yeux”

Le futur de Notipix

(La Rétrogamerie) : «Quel aspect voudrais-tu développer le plus dans ton projet ?»

(Julie) : «Continuer sur ma lancée de retranscription. Au départ, c’était le cœur de mon projet. Puis les scans se sont accumulés, j’ai donc prioriser la quantité de références disponibles. J’aimerais avoir plus de temps pour rattraper mon retard ! Mon rêve absolu, ce serait d’encapsuler tout ça dans une app mobile ! »

(La Rétrogamerie) : «Une application ? Ce serait top ! En dehors de ça, y a-t-il des améliorations, de nouvelles fonctionnalités sur le site de Notipix que tu comptes apporter et que tu pourrais partager avec nous ? #scoop»

(Julie) : «C’était déjà mentionné dans une de mes actus, de manière plutôt vague. Je vais agrandir le catalogue de consoles en proposant, entre autres, la NeoGeo, le Virtual Boy ou encore la Game Gear. J’ai aussi entamé un travail sur les câbles d’alimentation et de vidéo avec un système de fiche console. Et une nouvelle Home arrive ! Bref, j’essaye toujours d’améliorer le site et de l’étoffer.»

Aidez le projet Notipix à préserver nos précieuses notices rétrogaming !

(La Rétrogamerie) : «Hâte de voir tout ça ! D’ailleurs, qu’attends-tu du de ce partenariat avec la Rétrogamerie ?»

(Julie) : «À vrai dire… pas grand chose ! Ah ah ! Seulement de faire connaître un peu plus mon projet pour qu’il grossisse, et peut-être trouver de nouveaux contributeurs !»

(La Rétrogamerie) : «Et bien ça tombe bien, c’était notamment le but de cette interview, et plus globalement notre volonté est de mettre en avant ce superbe projet autant que l’on peut ! Merci Julie d’avoir pris ce temps crucial pour échanger avec nous, c’était un plaisir !»

(Julie) : « Merci à vous, pour cet échange 🙂 »


Retrouvez le projet de Julie, Notipix, à l’adresse notipix.fr pour y découvrir des centaines de notices rétrogaming scannées et retranscrites et voyez comment vous pouvez participer à cette aventure captivante !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *