Consoles

L’ascension et la chute de Neo Geo: Une rétrospective

La Neo Geo, lancée en 1990 par la société japonaise SNK, est une des consoles les plus fascinantes et paradoxales de l’histoire du jeu vidéo. Conçue pour apporter l’expérience de l’arcade à domicile, elle a fasciné et divisé les joueurs avec sa puissance et son prix astronomique. Voici un aperçu de l’ascension fulgurante et de la chute abrupte de cette console légendaire.


Ascension

La Révolution Technique

À l’époque de son lancement en 1990, la Neo Geo a été saluée comme une avancée majeure dans le domaine de la technologie du jeu vidéo. Elle était propulsée par un processeur Motorola 68000 cadencé à 12 MHz, une puissance incroyable pour l’époque, surtout quand on la compare aux autres consoles comme la Mega Drive qui tournait à 7.6 MHz et la Super Nintendo avec son processeur Ricoh de 3.58 MHz.

Ce qui a vraiment distingué la Neo Geo, c’était sa capacité à reproduire fidèlement l’expérience de jeu des salles d’arcade. Jusqu’à ce point, les versions domestiques des jeux d’arcade étaient souvent des imitations diluées des originaux. La Neo Geo a changé la donne en proposant des graphismes et un gameplay presque identiques à ceux des bornes d’arcade. C’était comme avoir une véritable salle d’arcade dans son salon, une proposition séduisante pour tout passionné de jeux vidéo de l’époque.

La bête en question.

Les Titres Phares

La Neo Geo a vu la naissance de certaines des franchises les plus aimées et respectées dans le monde du jeu vidéo. Metal Slug est devenu célèbre pour son action effrénée et son humour décalé. King of Fighters a rassemblé des combattants de diverses franchises SNK dans un tournoi épique, et il est souvent cité comme un des meilleurs jeux de combat de tous les temps. Samurai Shodown a apporté une nouvelle dimension au genre du jeu de combat avec ses mécaniques de gameplay uniques et son style artistique inspiré par le Japon féodal.

Ces titres n’étaient pas le fruit du hasard; ils ont été soigneusement développés en interne par SNK ou en étroite collaboration avec d’autres studios de développement. Par exemple, King of Fighters a été créé en puisant dans les personnages de plusieurs autres jeux SNK, ce qui en faisait une sorte de “all-stars” de l’entreprise.

Une autre caractéristique qui a ajouté au charme de la Neo Geo était la possibilité d’utiliser les mêmes cartouches de jeu que celles des machines d’arcade de SNK. Cette fonctionnalité, connue sous le nom de Neo Geo MVS (Multi Video System) pour les arcades et Neo Geo AES (Advanced Entertainment System) pour la version domestique, a permis aux joueurs d’apporter leur expérience de jeu de la salle d’arcade à la maison sans perdre aucun progrès, un concept presque inouï à l’époque.

Le Prix du Luxe

L’Inaccessibilité

La technologie de pointe de la Neo Geo n’était pas donnée. Avec un prix de lancement de 650 dollars, la console était plus chère que la plupart des produits électroniques grand public de l’époque, sans parler des autres consoles de jeux vidéo. Et ce n’était pas tout : les jeux, qui pouvaient coûter jusqu’à 300 dollars, étaient eux aussi bien plus chers que ceux de ses concurrents. Pour remettre les choses dans leur contexte, 650 dollars en 1990 équivalent à 1 600 dollars actuels, soit environ 1 500 euros. Quand même.

Pour mettre ces chiffres un peu plus en perspective, considérons que la Mega Drive était vendue à environ 190 dollars et la Super Nintendo à environ 200 dollars lors de leurs sorties respectives. Même en ajoutant le coût d’un ou deux jeux, ces systèmes demeuraient nettement moins chers que la seule console Neo Geo, sans même inclure le prix des jeux.

Un Marché de Niche

En raison de son prix prohibitif, la Neo Geo a principalement captivé un marché très spécifique : les passionnés et les collectionneurs fortunés. Pour ces individus, l’achat de la Neo Geo était bien plus qu’un simple investissement dans une console de jeu ; c’était une déclaration de leur amour profond et de leur compréhension sophistiquée du monde des jeux vidéo.

La console est rapidement devenue un symbole de statut social dans les cercles de joueurs. Si vous aviez une Neo Geo chez vous, cela signifiait que vous étiez un véritable “connaisseur”, quelqu’un qui valorisait la qualité et l’authenticité sur la quantité ou le coût. Ce n’était pas seulement une console, c’était une déclaration, une affirmation de goût et de style.

Un extrait de catalogue d’une boutique spécialisée en France. On constate un “léger” écart de tarif entre la Neo-Geo et le reste…

Impact Culturel

Le Statut de Luxe

La Neo Geo était plus qu’une simple console ; elle était un emblème, un badge d’honneur porté par ceux qui pouvaient se permettre le luxe d’une expérience de jeu inégalée. Elle a rapidement gagné le statut de console “de luxe”, non seulement en raison de son prix exorbitant, mais aussi grâce à la qualité exceptionnelle de ses jeux et de son matériel. Elle est devenue une déclaration de sophistication dans le monde du jeu vidéo, une manière pour les joueurs d’afficher leur sérieux et leur dévouement envers leur passion.

La console a créé une communauté de fans extrêmement loyale, composée de personnes qui appréciaient non seulement la qualité des jeux, mais aussi l’aura d’exclusivité qui entourait la machine. Des forums aux salons de jeux vidéo, posséder une Neo Geo était un sujet de conversation et de fierté.

L’Influence sur les Jeux d’Arcade

La Neo Geo a contribué à établir de nouveaux standards dans le monde des jeux d’arcade. Les titres phares de la console, comme Last Blade ou Garou : Mark of the Wolves, sont devenus des incontournables dans les salles d’arcade du monde entier. La haute qualité des graphismes et du gameplay de ces jeux a élevé la barre pour ce que les joueurs attendaient d’un jeu d’arcade, mettant en place de nouvelles normes pour l’industrie.

Même après la fin de la production de la Neo Geo, plusieurs de ses jeux sont restés actifs dans les salles d’arcade et ont été portés sur d’autres consoles et plates-formes numériques. Leur popularité persistante témoigne de l’impact durable de la console sur l’industrie du jeu vidéo. Des franchises comme King of Fighters ont même engendré des suites et des spin-offs, continuant à influencer la conception des jeux d’arcade et de combat jusqu’à aujourd’hui.

La Chute

Les jeux KoF sont rapidement devenus jouables sur Playstation… Par opportunité ou fatalisme de SNK ?

L’Inévitable Déclin

Le coût élevé qui avait initialement défini la Neo Geo comme un produit de luxe a finalement contribué à sa chute. Dans un marché en évolution rapide, où des consoles plus puissantes et plus abordables comme la PlayStation et la Xbox faisaient leur entrée, le coût prohibitif de la Neo Geo est devenu un fardeau insoutenable. L’enthousiasme initial des joueurs a été érodé par la réalité de devoir investir constamment dans des jeux coûteux et un matériel qui ne bénéficiait pas de mises à jour significatives.

Ce qui avait fait de la Neo Geo une machine unique — son pouvoir d’attraction en tant que produit haut de gamme — est devenu moins pertinent à mesure que d’autres options sont devenues disponibles. Les joueurs ont commencé à chercher des expériences similaires, mais à un coût beaucoup plus faible, diluant ainsi l’exclusivité et le charme que la Neo Geo avait autrefois.

La Fin d’une Époque

Face à une concurrence de plus en plus féroce et des ventes déclinantes, SNK a pris la décision difficile mais inévitable de cesser la production de la Neo Geo en 2004. La console qui avait autrefois été le Saint Graal du rétrogaming a été mise de côté, marquant la fin d’une époque.

Néanmoins, la Neo Geo n’a pas disparu dans l’obscurité. Elle vit toujours grâce à une communauté dévouée qui continue de chérir ses jeux et son matériel. Le marché de l’occasion est florissant, avec des consoles et des jeux vendus à des prix parfois encore plus élevés que lors de leur lancement. Des compilations de jeux permettent également à une nouvelle génération de joueurs de découvrir ce qui a rendu la Neo Geo si spéciale.


La Neo Geo est un exemple fascinant d’ambition et de risque dans le monde du jeu vidéo. Bien que son étoile ait brillé brièvement, son influence et son héritage continuent de vivre à travers les collectionneurs et les passionnés de rétrogaming. Elle reste une icône de l’âge d’or des jeux vidéo, un monument à ce qui peut être réalisé lorsque la technologie rencontre la passion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *